exemple de coach pour reconversion professionnelle

En 2022, un actif sur deux a déjà entrepris, pensé ou pense à réaliser une reconversion professionnelle. De plus 93 % des personnes interrogées estiment que les actifs seront amenés à changer plusieurs fois de métier pendant leur carrière (Etude One Point).

 

Ce phénomène a déjà été identifié l’année dernière : en 2021 une étude BVA France indiquait que près d’un actif sur deux a envisagé, initié ou réalisé une reconversion professionnelle.

 

De plus en plus d’articles de presse et témoignages concernant les changements d’emploi ou mode de vie font leur apparition avec en toile de fond le phénomène de « grande démission » observable aux États-Unis.

 

Effet de mode ou transformation sociétale profonde ? Il semblerait que l’évolution des pratiques dans le monde du travail catalysée par la crise sanitaire de 2020 s’applique à l’ensemble des secteurs d’activité. Notons également que le développement des technologies de l’information et de la communication ont permis l’apparition de nouvelles formes de travail déspatialisées et de nouveaux modes de gestion.

 

Dès lors, l’ensemble de ces facteurs créé un terreau propice à la reconversion professionnelle des actifs. Cependant loin des belles histoires romancées, il arrive également que certaines reconversions professionnelles aboutissent à un échec ou une désillusion profonde.

 

Alors qu’est-ce qui différencie une reconversion professionnelle réussie d’une reconversion professionnelle ratée ?

 

Les coachs du cabinet de coaching Calista Conseil vous donnent des pistes de réflexion.

2% des reconversions professionnelles se soldent par un échec

Abordons d’abord le cas des reconversions professionnelles ratées. Même si elles restent minoritaires, elles existent et doivent être prises en considération lorsque l’on envisage une reconversion professionnelle.

 

Généralement elles concernent les reconversions radicales. Prenons en exemple un cadre supérieur parisien qui travaille dans la finance à La Défense (quel cliché!). Depuis le confinement, sa quête de sens est exacerbée et il ne se réalise plus dans son travail. Il décide alors de devenir boulanger, faire quelque chose de concret avec ses mains pour nourrir les autres a beaucoup plus de sens. Voilà notre cadre décidé, il emmène femme et enfants dans un village de province, loin des nuisances de la grande ville et ouvre sa boulangerie (enfonçons-nous dans le cliché).

 

Sauf que voilà, loin du mythe du travail manuel, voilà que notre ex-cadre se retrouve confronté à la réalité du métier difficile de boulanger et de ses contraintes (horaires à rallonge, décalées et tâches rébarbatives).

 

Après seulement quelques mois, notre ex-cadre voit les choses en face, cette reconversion ne répond pas à ses attentes et ne lui convient pas, bref elle se solde par un échec.

 

L’erreur commise ici par notre aventurier n’est pas tant la reconversion professionnelle en soi ; mais d’avoir confondu besoin de prise de recul sur son métier actuel et besoin de reconversion pour réaliser un fantasme.

Les fantasmes liés la reconversion professionnelle

En fait ce qui se cache derrière ce rêve de changement, c’est surtout celui de devenir entrepreneur. De plus en plus à la mode et synonyme de liberté et d’autoréalisation de soi, ce statut est mis sur un piédestal.

 

Beaucoup créent leur entreprise car ils ne supportent plus leur patron et veulent renouer avec la liberté (temps, organisation, charge de travail, niveau de rémunération…).


Pourtant, dans leur élan les apprentis entrepreneurs occultent toute une partie de la réalité (moins glamour) du métier : gestion administrative, savoir se vendre pour trouver des clients, gestion de la logistique et de la relation client, incertitude sur le niveau CA…


Selon l’INSEE, 67% des entreprises sont encore actives 5 ans après leur date de création. Un chiffre qui tombe à 37% concernant les micro-entreprises.


Dans le cadre d’une reconversion professionnelle, la hâte est néfaste, surtout quand le changement professionnel entraîne un changement de région et donc de vie pour toute la famille. Les apprentis entrepreneurs pensent souvent que la reconversion professionnelle s’effectue en un claquement de doigts, c’est faux.

 

Psychologiquement le chemin est difficile et il faut également prendre en compte la pression de l’entourage parfois peu encline à modifier leur habitudes de vie pour réaliser le fantasme d’un seul membre de la famille.


Pour atténuer les désillusions liées à une reconversion professionnelle ratée, il convient d’évaluer les risques et prévoir un ou plusieurs plans B comme la possibilité de revenir à son ancien travail, être capable de prendre un emploi alimentaire, bénéficier du chômage et/ou des économies.


Certaines personnes vont encore plus loin en préparant leur reconversion avec un coach en reconversion professionnelle

Qu’est-ce qu’un coaching en reconversion professionnelle ?

Le coaching en reconversion professionnelle consiste à mobiliser un coach diplômé ou certifié lorsqu’un salarié a la volonté de quitter son poste pour réaliser un virage à 180 degrés dans sa carrière professionnelle.

 

Le coach en reconversion professionnelle va permettre de :

 

  • Faire le point sur vos aspirations personnelles et professionnelles (valeurs, sens, bien-être…)
  • Prendre du recul sur votre poste actuel
  • Analyser votre projet de reconversion (forces, faiblesses…)
  • Vous challenger sur votre projet en vous confrontant aux fantasmes liées à votre reconversion professionnelle
  • Définir et structurer votre projet de reconversion
  • Prendre conscience de vos qualités innées et de vos freins psychologiques
  • Clarifier votre projet professionnel
  • Évaluer et tester vos attentes
  • Éprouver la faisabilité de votre projet de reconversion professionnelle
  • Évaluer les conséquences de votre projet de repositionnement professionnel
  • Identifier de nouvelles pistes de réflexion

Qui peut suivre un coaching en reconversion professionnelle ?

Le coaching en reconversion professionnelle est adressé à toute personne qui souhaite changer de carrière, ou faire évoluer son parcours professionnel.

 

Si a priori le coaching en reconversion professionnel s’adresse à tous, il faut néanmoins être prêt à se remettre en question pour mieux se connaître et prendre conscience de ses propres ressources.

 

Voici une liste non exhaustive des raisons pour lesquels un coach en reconversion professionnelle peut être mobilisé :

  • Changer de profession
  • Changer de poste dans son entreprise
  • Nouvelle prise de poste
  • Trouver un poste répondant à la quête de sens et aux valeurs de l’individu
  • Rééquilibrer sa vie professionnelle et personnelle

Quelles sont les étapes du coaching en reconversion professionnelle ?

Vous identifiez d’abord un coach qui propose des prestations de coaching en reconversion professionnelle.

 

Vous allez ensuite avoir un entretien préliminaire permettant de définir vos objectifs et la faisabilité de votre projet avec le coach. Celui-ci va également s’assurer qu’il est la bonne personne pour vous accompagner dans votre projet de reconversion.

Ensuite votre coach en reconversion professionnelle vous proposera un nombre de séances qui durent entre 1h et 1h30 et un rétroplanning. Au fil des séances il vous posera des questions et vous guidera à réaliser votre propre introspection afin d’atteindre vos objectifs préalablement définis.

 

Ces objectifs peuvent évoluer en cours d’accompagnement et peuvent être revus. A la fin de la dernière séances, vous devez être capable de mobiliser vos propres ressources pour atteindre vos objectifs en totale autonomie.

 

Le coach peut également vous proposer de réaliser des bilans intermédiaires afin de s’assurer que tout va bien pour vous, il est le garant de votre sécurité tout au long du processus de coaching.

 

Les séances de coaching peuvent se dérouler en présentiel, visioconférence ou téléphone.

Quel est le tarif d’un coaching en reconversion professionnelle ?

Le métier de coach étant une activité non règlementée, il est parfois difficile de s’y retrouver puisque les tarifs sont déterminés librement par chaque coach. Avant de savoir combien coûte un coach professionnel , nous vous conseillons de choisir votre coach en fonction de différents critères :

 

  • Formation initiale et qualité (formation reconnue ou diplômante)
  • Formation continue (le coach suit-il des formations continues ou se repose-t-il sur ses lauriers ?)
  • Expérience professionnelle (notamment le nombre d’heures de coaching déjà réalisées par ce coach)
  • Réputation (quels sont les retours clients ?)
  • Adhérent d’un syndicat (il existe en France plusieurs syndicats de coachs qui permettent de vous assurer que le coach respecte un cahier des charges précis : éthique, méthode de travail, prix…)

 

Pour vous donner un ordre de grandeur sachez qu’un coach débutant facture entre 150 et 250 euros de l’heure, tandis qu’un coach expert peut aller jusqu’à 500 euros de l’heure.

 

Un coach qui facture moins de 100 euros de l’heure devrait vous mettre la puce à l’oreille quant à la moindre qualité de son accompagnement, de ses expériences ou de ses compétences.

Réussir sa reconversion professionnelle avec le coaching

Suite à la crise Covid, beaucoup d'actifs ont remis en question leur activité professionnelle allant jusqu'à envisager une reconversion professionnelle. Effet de mode ou véritable phénomène sociétal ? Calista mène l'enquête !
5/5 - (24 votes)

0 €

Pré-audit gratuit et sans engagement

Nous réalisons un pré-audit de votre situation gratuitement pour mieux répondre à vos besoins ensuite

100 %

Confidentiel pour vous et votre entreprise

Nous vous garantissons une confidentialité absolue dans l’ensemble de vos démarches et au cours de notre collaboration

97%

De satisfaction client constaté chez Calista

Taux de satisfaction moyen constaté sur l’ensemble des prestations de conseil et de coaching réalisées auprès de nos clients

Continuer sur Calista Conseil